Devenez candidat. Ensemble, nous ferons la différence.

Oui, Je veux devenir candidat SETCa aux prochaines élections sociales ! Je souhaite que le SETCa prenne contact avec moi pour officialiser ma candidature.

Voulez-vous devenir membre ?

En tant que membre, vous avez droit à de nombreux avantages. Profitez de tous nos services et inscrivez-vous maintenant!

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter et restez informé des dernières nouvelles!

S'inscrire

Mestdagh : Déception supplémentaire !

25/01/2023 | FR / NL

Nous attendions ; Vous attendiez énormément de cette troisième réunion de Conseil d’entreprise Extraordinaire.

Certes, pour donner un semblant de respect de la concertation sociale, la direction y a répondu superficiellement à quelques questions. Les réponses ne sont malheureusement toujours pas de nature à nous rassurer.

Pas de souci nous répètent-t-ils inlassablement : la CCT 32 bis – qui garantit le transfert de vos conditions de travail et de rémunérations - s’appliquera à l’occasion de votre transfert vers le magasin franchisé et rien ne changera pour les travailleurs…

Mais… parce qu’il y a un Mais et c’est bien là que le bât blesse ; la direction nous dit dans le même temps qu’elle ne peut s’engager pour le futur adhérent.
Un indépendant est un indépendant !

Et donc en d’autres mots, la direction actuelle gardera les mains propres et sa bonne conscience : Tout le monde sera transféré. La CCT 32 bis s’appliquera…oui mais … jusqu’aux portes de l’adhérent et advienne ce qu’il adviendra une fois les portes passées. Cela ne sera plus leur problème !


Cela reste inacceptable pour nous !


Au-delà du fait que vous ne soyez pas tous obligés de relever le « défi Intermarché », nous exigeons des garanties formelles, de la part de la SA Mestdagh, qui bétonneraient clairement l’ensemble de vos conditions de travail et de rémunérations actuelles, qui devront être d’application chez votre nouvel employeur.

Intermarché impose des contraintes commerciales à ses adhérents, nous demandons qu’il leur impose également des contraintes sociales avec l’engagement formel de la part de ces dits adhérents, de respecter vos conditions de travail et de rémunérations, à terme.


En tout état de cause, nous avons refixé une nouvelle réunion de Conseil d’entreprise Extraordinaire, ce 1er février.
La réunion de la dernière chance. Ça passe ou ça casse ! On ne peut être plus clairs.


Restez à l’écoute de vos délégués et surtout mobilisés !