becomeAMember.title

becomeAMember.description

newsletter.newsletter

newsletter.description

newsletter.subscribe

Mestdagh - de l'info, du respect et pas d'intox !

08/03/2022

De l’info, du respect et pas d'intox! 

  • Mestdagh a notifié son renon avec Carrefour en décembre 2021 ; il n’y aura donc plus de collaboration avec Carrefour dès le 1er janvier 2023. Donc plus de possibilité d’acheter leurs produits et de les vendre. La bannière (l’enseigne) Carrefour Market Groupe Mestdagh disparaitra.
  • Un accord commercial a été signé entre Mestdagh et Intermarché. Cet accord nécessite une validation de l’autorité de la concurrence (cela peut prendre du temps), pour pouvoir être effectif dès janvier 2023.
  • Cet accord est double :
  • Une master franchise avec Intermarché : ce qui permettra à l’entité juridique Mestdagh_Superlog d’acheter et de vendre des produits liés à la centrale Intermarché.
  • L’actionnariat passe au 01/01/2023 à 100 % à Intermarché : actuellement, c’est 75 % Mestdagh et 25 % Carrefour Group. Intermarché achète donc l’entité Mestdagh et Superlog (entrepôt-centrale).
  • Intermarché est une forme juridique de « coopérative », où chaque indépendant ayant un ou plusieurs magasins, appelé adhérent, fait partie du « Conseil d’administration ». Tous les magasins sont à la franchise, donc dans une autre commission paritaire que celle des magasins intégrés Mestdagh (moins bonnes conditions de travail pour les travailleurs). Il n’y a pas d’organe de concertation pour le personnel des magasins ( uniquement pour leur propre logistique et leur centrale).
  • Intermarché possède son centre logistique (Villers-Le-Bouillet) et sa centrale (Louvain-La-Neuve). On nous dit que son centre logistique n’est pas suffisamment grand pour absorber Mestdagh, et donc par conséquence, il resterait un entrepôt Mestdagh.
  • La structure future de Mestdagh. Même si le rachat a lieu en janvier 2023 et concerne l’ensemble des magasins, l’entrepôt et la centrale, nous n’avons aucune garantie dans les mois qui suivront voire les quelques années qui suivront.
  • Que va faire Intermarché, puisqu’il sera le seul décideur ? Aujourd’hui, il ne fonctionne qu’avec de la franchise et actuellement nous n’avons aucune garantie d’emploi à moyen terme.
  • Que va-t-il se passer pour les magasins en doublon dans certaines villes,  et pour les magasins qui ne performent pas actuellement ? Intermarché a-t-il un projet de franchise petit à petit ou de fermeture de certains points de vente à terme ?   Et le personnel dans tout ça ? Et pour le personnel des entrepôts et de la centrale : quel travail, quelle rationalisation, un changement de commission paritaire (Intermarché n’étant pas en CP 202 et en CP 119) ?
  • Quelle organisation de travail chez Intermarché et quelle structure magasin ? Aucune information à l’heure actuelle ! Les structures magasin chez Mestdagh sont claires actuellement, et le changement d’organisation pour les magasins UVCI est en cours ; mais qu’en sera-t-il plus tard ? Et les boucheries ? Les modèles Mestdagh sont différents du modèle Intermarché !
  • Des garanties de la part d’Intermarché, quant au modèle qu’il souhaite exploiter avec l’entité Mestdagh Superlog, à court et moyen terme. Le personnel est en droit de savoir et de réagir en conséquence !
  • Des garanties quant au maintien d’une entité en CP 202 à terme.
  • Des explications et des discussions quant à l’organisation du travail, les structures des magasins, la logique commerciale, la gestion logistique et administrative.

Pour tout cela, il faut qu’Intermarché vienne autour de la table, et explique avec honnêteté ce qu’il souhaite faire ! Les travailleurs Mestdagh, qui font des efforts depuis des années pour permettre à l’entreprise de survivre, se voient aujourd’hui achetés par une multinationale, qui certes se comporte bien au niveau commercial et financier, mais qui se comporte socialement d’une tout autre manière !

 

Les travailleurs Mestdagh ne sont pas des marchandises et ne doivent pas encore être la variable d’ajustement afin de permettre à leur futur-ex patron de faire briller à nouveau ses bijoux de famille !

Nous avons demandé la convocation d’un CE extraordinaire le 17 mars prochain afin d’avoir quelques éclaircissements juridiques, si la direction Mestdagh est en capacité de les donner.