SETCa

1/07/2019 17:23 Imprimer

En été aussi ... Pensez à vos droits !

Les températures augmentent, bientôt place à l’été. Il sera alors temps de prendre des vacances bien méritées ! À moins que vous ne continuiez simplement à travailler ? Voici un aperçu de quelques éléments importants à savoir. Des questions à propos de vos droits ? N’hésitez pas à prendre contact avec votre section régionale SETCa.

À l'aide ! Il fait trop chaud pour travailler.

On entend dire beaucoup de choses sur ce sujet et une question revient régulièrement : quand fait-il trop chaud pour travailler ? S’il fait trop chaud, votre employeur est obligé de prendre un certain nombre de mesures. Il est tenu de réaliser ce qu’on appelle une « une analyse des risques » relative aux différentes ambiances thermiques présentes sur le lieu de travail. Sur la base des résultats obtenus, il devra mettre en place les mesures de prévention appropriées. Voici quelques exemples :

  • Prévoir des mesures techniques comme un système de ventilation ou d’aspiration.
  • Diminuer la charge de travail physique en adaptant les méthodes ou les équipements de travail.
  • Prévoir des méthodes de travail alternatives pour éviter l’exposition à une chaleur excessive.
  • Adapter les horaires de travail ou l’organisation du travail en alternant plages de travail et plages de repos.
  • Fournir des vêtements de protection ou des équipements de protection individuelle adaptés.
  • Mettre des boissons rafraîchissantes gratuitement à disposition

 

Vous pensez qu’il fait trop chaud ? Contactez dans ce cas vos représentants syndicaux (du CPPT) pour vous informer. Votre entreprise n’a pas de représentation syndicale ? Posez la question à votre employeur ou adressez-vous au service juridique du SETCa.

C’est le moment de prendre des vacances ! Mais combien de temps ?

Tous les travailleurs (dans un régime de cinq jours par semaine) ont droit à 20 jours de congés payés par an … à condition de s’être constitué ce droit par le travail effectué l’année précédente. Certains jours non prestés sont assimilés à des jours de travail effectifs et sont donc pris en compte, par exemple la maladie, les jours de congé... Les travailleurs à temps partiel ont droit aussi à ces congés, proportionnellement à leurs prestations. Si vous avez travaillé à mi-temps l’année précédente, vous aurez droit cette année à 10 jours. La plupart des travailleurs ont plus de jours de congé que prescrit par la loi. C’est ce que l’on appelle les « jours de congé extralégaux ». Cela dépend du secteur ou de l’entreprise où vous travaillez. 

Malade pendant vos congés ? 

Si vous tombez malade avant vos congés, vous pouvez prendre ces derniers plus tard. Il en va de même lorsqu’une fermeture collective est prévue dans l’entreprise. Si vous tombez malade pendant vos congés, ceux-ci se poursuivront sans plus. Vous ne pourrez pas récupérer ces jours sous forme de congés.
Il est toutefois nécessaire de prévenir votre employeur en cas de maladie, même pendant les congés. Cela peut être important si vous restez malade après vos congés.

Share/Bookmark