SETCa > News > Un bon contrat harmonisé pour tous !

12/06/2013 11:21 Imprimer

Un bon contrat harmonisé pour tous !


Au moment de rédiger ces lignes, le groupe des 10 (représentants patronaux et syndicaux au niveau fédéral) a repris les négociations au sujet de l’harmonisation des statuts en se basant sur la liste de questions du gouvernement. En effet, le gouvernement n’a pas tranché lui-même et il reste favorable dans ce dossier, pour des raisons politiques évidentes, à un accord négocié par les interlocuteurs sociaux.


Impossible de savoir si, cette fois, les interlocuteurs sociaux vont s’en sortir. Nombreux sont ceux qui estiment que la question devient hypercomplexe. Et il y a bien là un fond de vérité. Un rapport doit être présenté le 21 juin prochain au kern. Entre-temps, les discussions entre patrons et syndicats seront suivies de près par la ministre du Travail et la chef de Cabinet du Premier ministre.


Ces négociations débutent à l’heure où les positions des patrons et des syndicats sont toujours extrêmement éloignées. Les questions posées par le gouvernement reflètent évidemment ces divergences. Certaines questions sous entendent des réponses allant davantage dans le sens des propositions patronales, d’autres dans le sens des préoccupations syndicales.

 
Tout comme les autre centrales de la FGTB, le  SETCa suit ces négociations de très près. Le SETCa a toujours estimé que l’harmonisation des statuts doit être l’affaire des interlocuteurs sociaux. Le résultat sera évalué en fonction du mandat , qui repose sur  une harmonisation vers le haut (c'est-à-dire minimum 3 mois par 5 ans d'ancienneté en ce qui concerne les préavis).
La Cour constitutionnelle a qualifié les différences en matière de délais de préavis et de jour de carence de « discriminatoires ». Aussi, il convient d’aborder ces thèmes prioritairement, compte tenu de l’échéance du 8 juillet posée par la Cour. Pour autant, le SETCa estime que toutes les autres différences doivent être éliminées également. A cet effet, le résultat éventuel des négociations devra prévoir un calendrier strict afin d’éviter de les voir reportées aux calendes grecques.


Les prochains jours vont  faire la clarté sur la volonté réelle des patrons à négocier et pas seulement sur la base de leurs propositions.  A cet égard, qu’ils se le tiennent pour dit… nous les tiendrons pour responsables en cas d’échec. Si, par la suite, le gouvernement fait malgré tout passer une harmonisation au détriment de la protection sociale des travailleurs de ce pays, nous viserons tant le gouvernement que les employeurs lors de nouvelles  actions. Les actions menées au cours des mois écoulés, dont la dernière a été celle de la grande manifestation à Bruxelles le 6 juin, ont démontré que les travailleurs de ce pays, employés comme ouvriers, ont un objectif commun : un bon contrat harmonisé pour tous.

 

La meilleure protection contre le licenciement ,  nous avons tous tout à y gagner !
Share/Bookmark