SETCa > News > Elections sociales 2016 : Le SETCa se maintient et progresse dans le non-marchand

26/05/2016 13:09 Imprimer

 

Résultats élections sociales 2016

Le SETCa se maintient et progresse dans le non-marchand

 

Le SETCa remercie tous ses candidats de leur engagement. Nous remercions également tous les électeurs qui ont voté pour le SETCa. Les premiers résultats globaux sont à présent connus, mais aussi ceux au niveau des différents secteurs. Il conviendra encore de procéder à une analyse en profondeur une fois que toutes les données seront entièrement connues. Nous pouvons toutefois déjà tirer les conclusions provisoires suivantes d’une première analyse des résultats.

 

Résultats globaux

Précisons d’abord que la CSC, et pour notre public-cible, la LBC-CNE, conserve globalement la majorité. Il convient cependant de constater à cet égard que cette position majoritaire est encore due en grande partie aux institutions du pilier catholique : l’enseignement libre, où la CSC (surtout en Flandre) a le monopole et, dans une moindre mesure, le Non-marchand, notamment parce que le SETCa y effectue une belle remontée (voir infra).

Globalement, le nombre de mandats dans le collège employés pour le SETCa se maintient à environ 30%, tant pour le conseil d’entreprise que pour le comité pour la prévention et la protection. Signalons à ce propos que le SETCa réalise un meilleur score en voix (33%), mais que ce pourcentage ne se traduit pas toujours en mandats. Nous devons reconnaître qu’en ce qui concerne le collège électoral des cadres, notre résultat est légèrement moins bon qu’en 2012. Nous devrons prêter une attention supplémentaire à cet aspect dans les prochaines années.

Enseignement libre

Dans l’enseignement libre, nous enregistrons à nouveau une belle progression de 2% dans la partie francophone du pays, où le SETCa représente les employés avec sa centrale, le SEL. Nous nous dirigeons à présent vers les 15%. Il y a donc encore certainement du potentiel dans cet environnement qui ne nous est pas favorable. Il convient par ailleurs, en Flandre, de s’atteler aussi d’urgence à une représentation de la FGTB dans les écoles secondaires de l’enseignement libre.

Non-marchand

Dans le Non-marchand, nous gagnons 2,5% en termes de mandats et nous dirigeons vers le cap des 30%. Dans ce secteur organisé historiquement par le pilier catholique, ce nouveau gain offre des perspectives d’avenir pour le SETCa, certainement au vu de l’emploi qui ne cesse de croître dans les hôpitaux et les établissements d’accueil.

Distribution/commerce

Dans le secteur de la distribution, le SETCa reste globalement l’organisation majoritaire avec plus de 47% des mandats au CE et au CPPT. Nous conservons dès lors le secrétariat du conseil d’entreprise dans de très nombreuses entreprises, notamment dans les plus grandes du secteur : Carrefour, Delhaize, Colruyt, etc. Nous sommes également en tête dans de très nombreuses chaînes de magasins.

Finances

Le secteur financier se caractérise par un nombre de mandats moins élevé qu’en 2012, dû à l’emploi en baisse. Il n’est dès lors pas anormal de constater une légère perte.

Industrie

Les secteurs industriels offrent une image différenciée. Nous progressons dans certains segments et faisons moins bien dans d’autres. C’est lié surtout à la situation socio-économique spécifique du sous-secteur concerné. L’élément positif est à tout le moins que nous progressons dans un secteur d’avenir comme la chimie.

Services divers

Enfin, les secteurs (commerciaux) des services de soutien aux entreprises sont très hétérogènes. Il n’est dès lors pas si évident de dégager une tendance unique. Avec 33% des mandats, le SETCa se maintient à un niveau convenable, mais il est certainement possible de faire mieux en 2020.

Share/Bookmark