SETCa > News > Négociations sectorielles : une rentrée chargée!

30/08/2011 12:04 Imprimer

Négociations sectorielles : une rentrée chargée !

 

La rentrée approche à grands pas… Après cette période estivale, il est maintenant temps de reprendre le dialogue social. Dans notre dernier article, nous avions dressé un aperçu précis de l’évolution des négociations sectorielles. Si certains secteurs avaient rapidement pu conclure un accord solide, d’autres subissaient encore et toujours des blocages. Durant l’été, les choses ont bougé dans certaines commissions paritaires, les discussions ont continué et ont permis d’aboutir à une proposition convenable. Dans les autres, des rencontres sont prévues prochainement afin de poursuivre les négociations.  Nous faisons ici le point sur la question et vous présentons la situation actuelle des secteurs qui, avant les vacances,  étaient toujours en attente d’un accord sectoriel.


Dans l’industrie, seuls les secteur du pétrole (CP 211) et de l’industrie papetière (CP 221) sont toujours en attente d’un accord. Nous l’avions déjà évoqué : les discussions ont jusqu’à présent été particulièrement difficiles dans le pétrole. Face au refus catégorique de la direction de donner suite aux revendications des travailleurs, ceux-ci avaient même entamé différentes actions en juin. Une nouvelle rencontre est prévue le 22/09.  Nous espérons que cette fois-ci,  les employeurs viendront avec des propositions plus ‘consistantes’ que celles avancées précédemment. Dans la CP 221, le dialogue est actuellement au point mort. Les employeurs sont restés très fermés à nos demandes jusqu’à présent : nous attendons une nouvelle rencontre. En ce qui concerne l’industrie cinématographique, une proposition est sur la table : celle-ci devra être soumise à la base et approuvée dans les prochaines semaines.


Du côté du commerce, le message est clair depuis le début : nous réclamons une harmonisation vers le haut des conditions de travail, avec pour objectif final : une seule et unique commission paritaire. Actuellement, cinq commissions paritaires différentes coexistent dans le secteur et engendrent donc des situations et des réalités différentes pour des travailleurs qui font parfois exactement le même travail. Les employeurs n’hésitent pas à profiter de ce système pour faire leur ‘shopping’ social et imposer les conditions de travail les plus avantageuses pour eux et les plus désavantageuses pour le personnel. La fédération des employeurs, Comeos, a jusqu’à présent campé sur ses positions et ses propositions sont restées largement insuffisantes . Afin de marquer le début des soldes (une période de travail intense pour les travailleurs), de conscientiser les consommateurs et de mettre la pression, nous avons mené des actions dans certains magasins en juillet. Nous attendons maintenant qu’une nouvelle date de réunion soit fixée avec les représentants des employeurs et reviendrons ultérieurement sur le sujet avec plus d’informations.


Dans les finances, la situation a quelque peu évolué durant les congés. Le protocole d’accord sectoriel de la CP 216 (employés de notaires) est signé depuis ce 25/08. Certaines CCT sectorielles relatives au crédit temps et à la mise en place du nouveau fonds de sécurité d’existence doivent encore être signées lors de la prochaine commission paritaire du 13 octobre. Dans les institutions publiques de crédit (CP 325), on est également parvenu à s’entendre,  après un blocage de la concertation sociale début juillet.  Le projet de texte cadre avec nos revendications : augmentation du pouvoir d’achat, mise en place d’une politique proactive pour les fins de carrière, maintien des mesures de garanties d’emploi, amélioration des plans de formation et de reclassement, etc.  Dans les assurances, par contre, le constat est bien différent.  Jusqu’à présent, les employeurs s’obstinent à refuser les augmentations de salaire basées sur la proposition gouvernementale. Toutes les autres entreprises du secteur ont pourtant accepté de mettre en place des mesures visant à augmenter le pouvoir d’achat. La prochaine rencontre en CP se tiendra ce 05/09. Si la situation n’évolue pas favorablement, nous retrouverons alors face à un conflit ouvert dans le secteur et des actions seront certainement à prévoir…


Dans les services, quelques commissions paritaires sont toujours en attente d’un accord. Dans le secteur pharmacie (CP 313), nos demandes sont restées vaines jusqu’à maintenant. Avant ces négociations sectorielles, nous avions déjà obtenu des avancées au niveau salarial, à savoir : une augmentation de 5% pour les assistants pharmaciens au 01/01/2011. Nous revendiquons ici une augmentation de 0,3% pour l’ensemble du personnel ainsi que l’octroi de la prime syndicale.  En ce qui concerne la CP 219 (organismes de contrôles agréés), il n’y a pas eu de nouvelle évolution et les négociations sont en suspens. Une prochaine rencontre est prévue fin septembre. Dans le secteur des professions libérales (CP 336), la toute première rencontre en vue de négocier un accord se tiendra le 23/09 prochain. Tout est donc à construire et nous espérons pouvoir  parvenir à un texte acceptable d’ici la fin du mois d’octobre. Quant à la CPNAE (CP 218), l’accord qui avait été conclu précédemment par le SETCa et la CGSLB  servira de base à la signature d’un accord en  Commission Paritaire dans les jours qui viennent. 


Nous le constatons : il s’agit donc d’une rentrée bien chargée. Le moins qu’on puisse dire c’est que les négociations sectorielles seront bien à l’ordre du jour et que la poursuite des discussions occupera encore l’agenda durant les prochaines semaines. Plusieurs dates clés sont prévues : il faut s’attendre à des rencontres déterminantes, des prises de décisions importantes voire d’éventuelles actions si cela s’avère nécessaire …  Affaire à suivre !

Share/Bookmark

 Composant WebPart Lien de synthèse