SETCa > News > 2016 : année d’élections sociales

20/04/2016 17:52 Imprimer

 

2016

Année d’élections sociales

Nous vous souhaitons à vous tous, membres et militants, une heureuse nouvelle année. Que ceux qui ont la santé la préservent et qu’elle s’améliore pour ceux qui connaissent quelques soucis pour l’instant. 2016 sera une année importante. En effet, c’est l’année des élections sociales. Tous les 4 ans, ces élections se tiennent dans toutes les entreprises comptant au moins 50 travailleurs. Les élections sociales sont une composante essentielle de notre modèle social. Au même titre que les élections politiques, elles sont importantes pour notre ordre démocratique.

 

Élections sociales dans 6.586 entreprises

La procédure est lancée. Les employeurs l’ont visiblement oublié dans un petit millier d’entreprises occupant plus de 50 travailleurs. Les élections sociales concerneront 6.586 entreprises pour le CPPT (de 50 à 100 travailleurs) et 3.821 entreprises pour le CPPT et le CE (plus de 100 travailleurs). Lors des dernières élections, la FGTB a présenté 27.035 candidats pour le CPPT et 21.455 candidats pour le CE. Au niveau du SETCa, environ 9.200 représentants effectifs et suppléants ont été élus au CPPT et 7.200 au CE. Le SETCa représente de la sorte un peu plus de la moitié des élus FGTB. Pour l’instant, nos secrétaires permanents et nos délégués s’activent pleinement pour faire encore mieux cette année.

 

L’important n’est pas que de participer,
gagner l’est encore plus

On participe aux élections sociales pour les gagner. En l’occurrence, l’esprit olympique, selon lequel il est plus important de participer que de gagner, n’est pas à l’ordre du jour (il ne l’est d’ailleurs plus, non plus, pour les jeux olympiques). Les élections sociales portent en premier lieu sur les enjeux au sein de l’entreprise. Sur le bien-être des travailleurs, l’organisation du travail, les conditions de travail, l’emploi et la situation économico-financière de l’entreprise.

Il va de soi qu’avec les développements technologiques croissants et la mondialisation de l’économie, les défis pour nos représentants du SETCa n’ont pas diminué, loin de là ! Les entreprises sont en perpétuelle évolution : il faut réagir sans délai et avec créativité à toutes sortes de changements. Nos délégués ne sont pas seuls. Jour après jour, nos secrétaires permanents et nos collaborateurs dans les sections leur apportent aide et conseils. La formation des militants est et reste également une composante importante du travail syndical de notre organisation.

 

La collaboration reste importante

Ce n’est pas parce que la concurrence avec les autres syndicats est montée d’un cran en cette période d’élections sociales qu’il n’est plus possible de collaborer. Finalement, tous les syndicats et leurs représentants dans les entreprises poursuivent le même but : défendre ensemble les intérêts des travailleurs contre l’arbitraire des employeurs et œuvrer ensemble au progrès social.

La concertation sera donc de mise à chaque fois que la situation l’exigera. Ce sera encore nécessaire à l’avenir afin de résister à la politique antisociale du gouvernement actuel.

Cette année nous réserve aussi d’importants dossiers, à propos desquels il faudra négocier avec les employeurs ou dans lesquels le Gouvernement prendra des initiatives. La résistance à la régression sociale se poursuivra donc. Même dans une période moins rose économiquement, il faut pouvoir dire que le progrès social reste à l’ordre du jour, et que les épaules les plus larges doivent porter les charges les plus lourdes. Les travailleurs ont, entre-temps, déjà fourni suffisamment d’efforts. Le capital et les nantis peuvent et doivent contribuer davantage.


Ensemble on est plus forts,
aussi en 2016

 

Share/Bookmark