SETCa > News > Coup d’oeil sur l’année 2014

13/01/2015 18:05 Imprimer

Coup d’oeil sur l’année 2014

L’année qui vient de s’écouler a été bien chargée sur le plan politico-syndical : élections, accord gouvernemental, manifestation, grèves régionales et nationale, etc. Un regard sur les titres des éditos passés suffit pour retracer le cours de cette année 2014.

 

Janvier

Les bonnes intentions ne suffisent pas. L’année 2014 démarre au son des campagnes pré-électorales (et des nombreuses promesses politiques) en vue des élections européennes, régionales et législatives. Dès le début, le message du SETCa est clair : l’année 2014 sera déterminante pour l’avenir de tous. Il s’agit s’engager vers plus de progrès social.

 

Janvier à mai

Décrypter les enjeux des élections. Durant toute cette période, le SETCa a tenu à informer les citoyens sur l’ensemble des enjeux socio-économiques liés au scrutin. A travers une campagne d’information, nous avons mis en lumière des thèmes essentiels et des solutions concrètes pour une société plus juste et solidaire : plus de pouvoir d’achat pour tous, plus d’emplois (et des emplois de qualité), une sécurité sociale fédérale forte, une fiscalité juste et équitable, une Europe à visage social, stop aux politiques d’austérité européennes.

 

Mai

Votez pour votre avenir, votez à gauche. A la veille des élections, le SETCa rappelle à nouveau l’importance du choix et de s’engager dans la voie du bien-être social et d’une économie durable.

Bien que le gouvernement sortant n’ait pas globalement régressé, certains partis ont malgré tout décidé de former un gouvernement de droite. Les négociations en vue de la formation d’un gouvernement débutent et ne s’annoncent donc pas évidentes.

 

Juin

Le front commun syndical avance 14 priorités fondamentales pour préserver les intérêts des travailleurs et des allocataires sociaux.

 

Septembre

Le changement ? Un gouvernement pour les patrons et les riches… La nouvelle formation gouvernementale reste complètement sourde aux nombreux appels des organisations syndicales et se dirige vers encore plus d’inégalités pour les travailleurs et les allocataires sociaux. Au menu de l’accord de gouvernement ? Blocage salarial, saut d’index, plus de taxation pour les travailleurs, durcissement en matière de crédit-temps, retardement de l’âge de la prépension et de la pension, démantèlement des allocations d’attente pour les jeunes demandeurs d’emploi, économies dans les soins de santé, etc. Et ce malgré un premier avertissement avec une concentration des militants en front commun à Bruxelles le 23 septembre.

 

Octobre

Pourquoi il faut agir maintenant. Dans ce contexte et face à l’entêtement des responsables politiques et des employeurs, le front commun syndical élabore un plan d’action clair avec différents moments et actions-clés.

 

Novembre

Tous plumés ? Résistez ! Le 6 novembre, ce sont 120.000 personnes qui se rassemblent à Bruxelles au cours d’une grande manifestation pour dire non aux mesures du gouvernement.  Un signal fort, qui ne sera pas le dernier !

 

Décembre

Le plan d’action, un grand succès : Après la manifestation nationale du 6 novembre et 3 journées de grève régionale, la journée de grève nationale du 15 décembre est venue ponctuer le plan d’action qui avait été décidé deux mois plus tôt. L’heure est au bilan et le constat est clair. Les actions entreprises ont été massivement suivies et nous pouvons être plus que satisfaits de cette exemplaire mobilisation.

Fin décembre, la concertation sociale semblait tout doucement reprendre. Les prochaines semaines de l’année 2015 seront déterminantes et nous diront si les mesures d’austérité drastiques de l’accord de gouvernement peuvent être rediscutées.

 

Share/Bookmark