SETCa > News > « Le livre », un secteur aux nombreux défis syndicaux

11/12/2012 10:40 Imprimer

« Le livre », un secteur aux nombreux défis syndicaux


Dans le secteur des imprimeries et industrie graphique (CP 130), la Centrale Générale et le SETCa défendent conjointement les droits et intérêts des travailleurs dits du « Livre ». La Centrale Générale a organisé un congrès sectoriel avec la participation active du SETCa. Ensemble, le travail syndical accompli depuis 2008 a été analysé, tandis que la ligne de conduite pour les 4 prochaines années a été ébauchée.

 


Au vu de l’actualité politique, il fut impossible de faire l’impasse sur les nouvelles mesures gouvernementales en matière d’économies. Le temps est indéniablement à la rigueur et, si le système d’indexation demeure, il n’y aura pas de marge de manœuvres pour d’éventuelles augmentations salariales dans le futur proche…


Le secteur est dominé par des grandes entreprises : 43% des effectifs sont occupés dans de telles entreprises, qui, elles-mêmes représentent à peine 5% des entreprises du secteur. Ces 5 dernières années, le nombre de travailleurs a cependant diminué de près de 15%, tandis que le nombre d'entreprises a chuté de presque 23%, portant ainsi leur total à 13.258 exploitations. Au travers de notre fonds de fermeture sectoriel des entreprises de moins de 20 travailleurs, nous avons également constaté un accroissement des fermetures et faillites.


Cette régression est principalement due à la modification du mode de communication, dont les nouveaux médias. La situation économique a également un impact : le volume des commandes par «les donneurs d'ordre» diminue. D’autre part, la surcapacité de production en Belgique, mais également en Europe, favorise une forte concurrence entre les acteurs nationaux et internationaux. Ce qui menace de faire disparaître bon nombre d'acteurs du terrain, et par là même un nombre important d'emplois (actuellement ca. 18.000 travailleurs dans le secteur).


Parallèlement à cette mauvaise nouvelle, nous pouvons être fier des résultats des élections sociales où CG et SETCa progressent de manière générale d’environ 1%. Ce qui, en d’autres termes, revient à dire que les travailleurs sont globalement satisfaits du travail de nos délégués !


Dans une vision à plus long terme, nos militants ont ensuite déterminés en groupes de travail quels étaient les enjeux et objectifs à atteindre lors des prochaines négociations sectorielles et au cours des 4 années futures. Une attention particulière est à prêter au travail intérimaire, un thème qui sera d’actualité au cours des prochaines années vu l’influence de la règlementation européenne, régi actuellement par une CCT sectorielle, mais qui devra s’aligner sur une directive européenne et sur un nouvel accord national. Le contrôle quant à l’introduction et à la durée du travail intérimaire, la possibilité d’engagement définitif et de priorité d’un intérimaire, etc … sont autant de sujets qu’il faudra garder dans la ligne de mire.


En un mot comme en cent, la CG et le SETCa devront surtout œuvrer pour un travail décent et ceci dans les meilleures conditions possibles.


 

Share/Bookmark