SETCa > News > Ce que le SETCa met sur la table des négociations cette année

29/04/2013 12:12 Imprimer

Cahiers de revendications 2013

Ce que le SETCa met sur la table des négociations cette année


L’activité syndicale chargée nous le ferait presque oublier, mais 2013 sera une année de négociations sectorielles. Le SETCa a entre-temps défini ses lignes directrices. Le pouvoir d’achat figurera dans nos cahiers de revendications. Les travailleurs ont déjà dû avaler suffisamment de modération salariale.

 

Tout travailleur de notre pays est occupé dans un secteur précis. Selon les activités de la société où vous travaillez, vos conditions de travail et de rémunération relèvent d’une « commission paritaire » spécifique. C’est dans ces commissions que se rencontrent des représentants des employeurs et des travailleurs pour négocier à propos de vos conditions de travail et de rémunération. Les négociations sectorielles, qui se tiennent tous les deux ans, sont l’occasion de conclure les principaux accords sous la forme de CCT.

Le SETCa ne se plie d’ores et déjà pas au blocage salarial que veut nous imposer le gouvernement. Malgré la crise, de très nombreuses entreprises réalisent de beaux bénéfices. Là où la situation le permet, les travailleurs doivent avoir le droit d’en revendiquer une part.

Le SETCa ne se laissera donc pas museler et revendiquera des augmentations salariales brutes pour les travailleurs. À cet égard, une attention particulière sera prêtée aux salaires minimums pour chaque secteur. Il convient de mettre un terme aux barèmes jeunes, qui permettent de payer les jeunes sous le salaire sectoriel minimum ! Dans certains secteurs, le SETCa s’investira aussi pour l’introduction ou le renforcement du deuxième pilier.

Les négociations sectorielles constituent aussi un moment important pour « ouvrir » un certain nombre de droits sociaux au profit des travailleurs. Ainsi, ces dernières années, le droit au crédit-temps a été réformé. Des accords doivent à présent être conclus en la matière. À défaut, les travailleurs concernés ne pourront pas bénéficier du crédit-temps rénové. Le SETCa misera au maximum sur des CCT sectorielles garantissant aux travailleurs le droit complet au crédit-temps motivé (36 mois). Il en va de même pour le crédit-temps 1/5 à 50 ans.

Nous pensons aussi à de meilleurs remboursements des déplacements liés au chemin du travail, à un meilleur encadrement de la flexibilité et à des réductions du temps de travail. Nous saisirons aussi les négociations sectorielles pour ancrer des droits renforcés aux formations individuelles.

Voici les grandes lignes de ce qui sera sur la table des négociations. En fonction des secteurs, le SETCa placera également des accents spécifiques. Plus d’infos sur le sujet bientôt ! Des idées ? N’hésitez pas à en faire part à votre section ou délégué du SETCa.

 

Share/Bookmark