SETCa > News > Travailleurs de la CP 200 : une prime annuelle de € 250 bruts en juin ou un avantage équivalent !

03/06/2016 11:56 Imprimer

Travailleurs de la CP 200 :

Une prime annuelle de € 250 bruts en juin ou un avantage équivalent !

 

Le dernier accord sectoriel avait permis de conclure l’octroi d’une prime de 250€ (ou un avantage équivalent) aux travailleurs de la CP 200 (aussi appelée CPAE). Une mesure qui concerne plus de 400.000 travailleurs.

 

Une prime de €250 bruts

A partir de cette année (et les années qui suivront), les travailleurs bénéficient d’une prime annuelle de €250 bruts. Celle-ci sera payée chaque année en juin et elle sera indexée.

 

Comment se calcule cette prime ?

- Le montant de la prime est calculé en fonction des jours de travail effectifs et assimilés de juin 2015 à mai 2016 ; de juin 2016 à mai 2017 et ainsi de suite. Les jours assimilés sont les jours pour lesquelles un salaire est payé par l’employeur pendant l’absence du travailleur ainsi que les jours de congé de paternité et de maternité.
- Les travailleurs à temps partiel ont également droit à la prime au prorata de leur régime de travail.
- Les travailleurs qui quittent l’entreprise ou sont licenciés durant la période de référence ont  également droit à la prime au prorata de leurs prestations durant la période de référence sauf en cas de licenciement pour motif grave. En cas de départ de l’entreprise avant le paiement de la prime en juin 2016 (uniquement pour 2016), les travailleurs ont droit au prorata mais uniquement sur la base des jours effectifs et assimilés en 2016.

…Ou un avantage équivalent

Cette prime peut être convertie en un avantage équivalent dans les entreprises.
S’il y a une délégation syndicale, elle doit avoir son mot à dire. L’avantage équivalent peut prendre de multiples formes (introduction ou augmentation des chèques repas, introduction ou augmentation de l’assurance groupe, etc.). En cas de conversion, l’évaluation de l’avantage doit tenir compte du coût employeur de la prime, c’est-à-dire qu’il faut ajouter les cotisations de sécurité sociale employeur.
 
Pour plus d’informations, n’hésitez pas à prendre contact avec votre délégué SETCa et/ou votre Régionale SETCa.

Share/Bookmark