SETCa > News > Saut d’index : à partir de mai, le Gouvernement diminue votre pouvoir d’achat

05/05/2015 16:49 Imprimer

Saut d’index :

à partir de mai, le Gouvernement diminue votre pouvoir d’achat

 
La loi réglant le saut d’index est entrée en vigueur ce lundi (27/4). Pour bon nombre d’employés, cela signifie une perte immédiate. Au moins 150.000 travailleurs de nos secteurs perdent du pouvoir d’achat. Une mesure antisociale, qui n’est pas favorable à l’économie.

 

Bien que certains partis soient prêts à dépenser 1 million d’euros en campagnes publicitaires pour vous convaincre du contraire, ce Gouvernement vise bel et bien votre pouvoir d’achat. C’est à nouveau clair à présent avec le saut d’index, qui entre en vigueur le 1er mai.

Juste à temps pour les employeurs, car un certain nombre d’indexations salariales étaient prévues en mai. Pour les secteurs suivis par le SETCa, la mesure concerne pas moins de 147.876 travailleurs. Leur salaire ne sera donc pas adapté (ou pas totalement) au coût de la vie et leur pouvoir d’achat diminuera :

 

CP

Nom

Nombre de travailleurs

indexation effective en mai 2015

Indexation s'il n'y avait pas eu de saut d'index

CP 130

Imprimerie, arts graphiques et journaux

8.265

aucune

2%

CP 202

Commerce de détail alimentaire

53.117

aucune

1%

CP 216

Employés de notaires

7.122

0,33%

0,38%

CP 224

Employés des métaux non-ferreux

2.620

0,01%

0,19%

CP 308

Sociétés de prêts hypothécaires, d'épargne et de capitalisation

4.005

0,11%

0,29%

CP 309

Sociétés de bourse

1.298

0,1094%

0,2884%

CP 310

Banques

56.008

0,11%

0,29%

CP 314

Coiffure et soins de beauté

15.441

aucune

2%

Total

 

147.876

 

 

 

Il s’agit ici des commissions paritaires où le SETCa représente les travailleurs. Au total, plus de travailleurs sont concernés en Belgique, parce que nous n’avons pas repris les CP pour les ouvriers dans notre tableau. Pour rappel, ce « saut d’index » restera d’application jusqu’à ce que chaque travailleur et chaque allocataire ait vu son pouvoir d’achat diminuer de 2%. Pour la plupart des travailleurs concernés, ce n’est donc que le premier d’une longue série de sauts.

Le SETCa reste d’avis que ce saut d’index est antisocial et superflu et qu’il ne profite par ailleurs pas à l’économie.

Share/Bookmark