SETCa > News > Harmonisation des statuts vers le haut : avancer sans reculer!

11/01/2011 11:25 Imprimer

Harmonisation des statuts vers le haut : avancer sans reculer!


Actuellement, rien ne permet de dire clairement comment vont évoluer les négociations à propos d'un nouvel accord interprofessionnel. La concertation sera probablement repoussée après Noël et Nouvel An et nous serons en janvier avant qu'un projet d'accord voie éventuellement le jour. Une chose est claire: la concertation est extrêmement difficile. Autre certitude, le mandat qu'a la FGTB pour aboutir à un AIP consistant.


4 grands thèmes sont sur la table.


En ce qui concerne la LIAISON AU BIEN-ÊTRE des allocations, il est d'ores et déjà établi qu'un éventuel accord ne pourra être trouvé que pour l'enveloppe budgétaire prévue de 2011. Le gouvernement actuel en affaires courantes ne peut en effet s'engager pour une enveloppe budgétaire pour 2012. Il faut pouvoir réaliser une augmentation spécifique des minima et une augmentation générale de toutes les allocations en tenant compte de l'évolution salariale réelle des 2 dernières années. Pour le reste, les pensions minimums doivent elles aussi encore pouvoir être relevées dans les prochaines années.


Il convient bien sûr aussi de RECONDUIRE les divers régimes de prépension (56 ans avec 40 ans de carrière et les régimes spécifiques dans la construction, pour ceux qui ont travaillé la nuit et en équipes ou exercent un métier pénible) pour les années 2011-2012. L'évaluation du pacte des générations prévue en 2011 sur l'impact de l'allongement des années de carrière sur le taux d'emploi doit se faire de manière objective. Nous rappelons à cet égard que nous n'avons jamais approuvé le pacte des générations!


Il faut, dans les secteurs, pouvoir négocier librement sur les SALAIRES. L'on ne peut et ne pourra en aucune manière toucher à notre système d'indexation, ni pendant la duré de validité d'un éventuel AIP (2011-2012), ni à long terme. Les employeurs peuvent ranger au placard leurs idées en la matière!


S'agissant du dossier OUVRIERS/EMPLOYÉS, les masques sont tombés. Les employeurs ont fait une proposition qui est inacceptable pour tous, employés comme ouvriers. Cette proposition fait apparaître clairement leurs intentions à travers ce fameux statut unique. Chacun est désormais prévenu. Le nouveau système proposé relatif aux délais de préavis, qui s'appliquerait à tous les travailleurs à partir d'un moment déterminé, est catastrophique pour tous les employés de ce pays. Pour de nombreux ouvriers, il s'agit certes d'une petite avancée (quoique dans certains secteurs, des délais de préavis plus avantageux sont déjà prévus pour les ouvriers), mais ça reste à des années lumières de l'objectif, à savoir 3 mois par tranche de 5 ans d'ancienneté. Vient s'ajouter à cela qu'une importante partie du "délai de préavis unique" proposé devrait être payée par la collectivité et ne crée aucun droit de sécurité sociale. Chacun comprendra que la proposition des employeurs est inacceptable et ne pouvait être négociée plus avant.


Et maintenant?


En ce qui concerne l'harmonisation des statuts, le SETCa reste favorable à une harmonisation vers le haut. Les ouvriers doivent recevoir les mêmes droits que les employés. D'importantes démarches à cet égard doivent être inscrites dans un AIP 2011-2012, sans porter préjudice au statut d'employé!


Nous soutenons dès lors pleinement les négociateurs de la FGTB et la stratégie définie à cet effet.
On en saura et on devrait en savoir plus en janvier.


Entre-temps, nous vous souhaitons d'excellentes fêtes de fin d'année à vous et vos proches.


Ensemble, on est plus forts!

 

Erwin De Deyn - Président   

Myriam Delmée - Vice Présidente