SETCa > News > Rétro 2008, une année-vérité

10/12/2008 13:36 Imprimer

2008

Rétro 2008, une année-vérité


Crise du pouvoir d’achat, crise financière…l’année qui s’achève aura démontré une chose : l’utilité, d’un syndicat fort, le SETCa. Un syndicat également renforcé par les résultats des élections sociales. Rétrospective.

 

Janvier

  • Avec Verhofstadt III, la Belgique a enfin un gouvernement…intérimaire (libéraux et chrétiens du Nord et du Sud et socialistes francophones). Le SETCa appelle l’Etat à diriger l’économie de marché pour poursuivre la construction d’une société sociale et juste.
  • Nouveau système de bonus, le 01/01 : « avantages non-récurrents liés aux résultats ». Intéressant mais prudence : il n’est pas pris en compte pour la pension, le pécule de vacances, la prime de fin d’année…

 

Février

  • Alimentation, énergie, loyers… L’inflation galope et touche tous les travailleurs. Le SETCa défend une augmentation du pouvoir d’achat via l’indexation automatique des salaires et des augmentations de salaires bruts.

 

Mars

  • Le gouvernement fédéral « intérimaire », avec Leterme comme premier ministre s’installe jusqu’en 2011. Annonce d’un premier paquet de mesures institutionnelles, dont la régionalisation du Fonds des équipements et des services collectifs (accueil extrascolaire, garde d'enfants malades etc.). Déjà un pas trop loin vers une régionalisation partielle de la sécu. Le SETCa s’oppose à cet engrenage, pas voté aujourd’hui.
  • Budget 2008 de l’Etat fédéral : des cacahuètes pour les travailleurs. Un jackpot pour les entreprises, sans garantie de création d’emplois, 1.200.000.000 € d’intérêts notionnels. Toujours décriés, jamais supprimés.

 

Avril

  • Campagne pour les élections sociales. Des milliers de candidats SETCa vous rencontrent. Nos affiches « + de pouvoir d’achat » fleurissent partout.
  • Aucune marge pour les travailleurs ? Pourtant, les patrons s’auto-augmentent dans des proportions incroyables. Citons Jean-Paul Votron, boss de Fortis : 15% de plus en 2007, soit un « petit » 3.910.000€.
  • Trop, 10 jours fériés par an ? Des employeurs veulent imposer le travail le 2 mai, jour férié légal remplaçant l’Ascension. Le SETCa fait bloc. Le précédent est évité.

 

Mai

  • Du 5 au 18, les travailleurs choisissent leurs représentants pour 4 ans dans les conseils d’entreprises et les comités pour la prévention et la protection au travail. Le SETCa en sort renforcé : + de 30% des voix, + de délégués dans + d’entreprises. L’écart entre rouges et verts se réduit.

 

Juin

  • Entre le 9 et le 13, de Bruges à Arlon. 100.000 travailleurs manifestent pour le pouvoir d’achat. Message : le gouvernement doit agir sans plus attendre pour maintenir et renforcer la solidarité fédérale, augmenter les salaires bruts, lier les allocations sociales au bien-être, diminuer la TVA de 21 à 6% des produits énergétiques, mieux rembourser les trajets domicile-travail avec priorité aux transports en commun et proposer fiscalité équitable.


Lire la suite >>