SETCa > News > Brico : la direction bafoue un accord encore frais !

03/05/2018 18:17 Imprimer

Brico

La direction bafoue un accord encore frais !

Il y a deux semaines, les travailleurs de plusieurs magasins Brico ont spontanément cessé le travail. Ils reprochaient à la direction de ne pas respecter les engagements pris dans le cadre du plan de relance "Back to Growth", conclu en septembre dernier. Ce plan prévoit de nombreux efforts dans le chef des travailleurs (départs volontaires, flexibilité, polyvalence) et devait donner des garanties en termes d’emploi. Mais la direction n’a pas manqué de revenir sur sa parole, et a décidé de fermer le magasin de Molenbeek, occupant 17 travailleurs.

 

En septembre, le SETCa approuvait "Back to Growth" (BTG), le plan de relance commerciale de Brico qui vise à ce que les magasins retrouvent une santé commerciale florissante à l’avenir. La contrepartie de ces engagements de la direction était une organisation différente dans les magasins, alliant flexibilité et polyvalence. En compensation pour les travailleurs, une garantie d’emploi et de non franchise des magasins avait été négociée. En d’autres termes, jusque fin 2020, pas de fermeture, pas de franchise.

Depuis des mois, dans les magasins, le plan BTG est donc fidèlement mis en place par les représentants syndicaux et la direction. Toutes les étapes de la nouvelle organisation du travail se mettent en place, vaille que vaille.

Début avril, la direction annonçait la fermeture du magasin de Molenbeek - programmée pour fin 2018 pour « non-renouvellement du bail ». La garantie d’emploi et le plan de relance commerciale semblent donc mis à mal, puisque c’est la première fois dans l’histoire de Brico qu’un magasin intégré risque fermer pour ne même pas rouvrir en franchise.

Après un Conseil d’entreprise extraordinaire décevant, une réunion de conciliation s’est tenue le 25/04 entre direction et syndicat. Elle a permis d’aboutir à plusieurs engagements sérieux . Les collaborateurs de Molenbeek pourront formuler trois choix de magasins dans lequel ils entendent être reclassés. La direction a notamment confirmé sa volonté de ne pas fermer ni mettre en franchise ses magasins (y compris ceux qui ne seraient pas rentables).

La concertation sociale va à présent suivre son cours concernant la mise en œuvre du plan Back To Growth. Une première évaluation de celui-ci et l’élaboration d’une calendrier de travail sont à l’ordre du jour de la prochaine réunion. Les grèves ont semble-t-il permis aux dirigeants de prendre conscience qu’il vaut mieux dialoguer plutôt que d’être coincé au pied du mur. Le SETCa ne manquera pas de vous tenir informé de la suite de ce dossier.

 

Share/Bookmark