SETCa > News > Pas de démantèlement social !

07/09/2009 12:41 Imprimer

Pas de démantèlement social !


Finie la récession économique?

La crise financière a lourdement touché l’économie réelle. Fermetures et restructurations d’entreprises avec le cortège de licenciements qui les accompagne. Chiffres du chômage temporaire historiquement hauts pour les ouvriers. Suspension du contrat de travail pour les employés en application des mesures de crise du gouvernement… Les travailleurs font amplement les frais de la crise, alors qu’ils n’en sont certainement pas la cause.

Assurément, la fin du tunnel n’est pas encore en vue. Pourtant, ici ou là, il est question de relance économique. Certains économistes l’annoncent déjà pour demain, d’autres pour l’an prochain. D’autres encore sont plus prudents. Toutefois, chacun s’accorde à dire que même dans l’hypothèse d’une relance économique à la fin de cette année ou au début de l’an prochain, beaucoup d’eau coulera encore sous les ponts avant que la production de marchandises et de services tourne à nouveau à plein et avant que l’on puisse enregistrer la création de nouveaux emplois. Une impulsion publique supplémentaire en faveur de l’économie (durable) est dès lors plus qu’indispensable. En effet, les incidences de la crise se feront encore lourdement sentir sur l’emploi au cours des prochains mois et des prochaines années.

Entre-temps, des entreprises affichent de nouveau des bénéfices pour le premier semestre de cette année. Grâce à des coupes sombres dans les frais (en premier lieu dans les frais salariaux), beaucoup d’entreprises parviennent malgré tout à réaliser des bénéfices, alors que leur chiffre d’affaires diminue. Il serait inqualifiable de voir ces bénéfices simplement distribués aux actionnaires. Plus que jamais, ces bénéfices doivent demeurer dans les entreprises à des fins d’investissements dans l’avenir et donc dans l’emploi. Le secteur des banques a pu être sauvé grâce à l’injection massive d’argent public. Dès lors, ces mêmes pouvoirs publics doivent être légitimement indemnisés pour ces interventions en cas de bénéfices.