SETCa > News > Négociations sectorielles '13-'14

04/09/2013 12:21 Imprimer

 

Nous vous l’annoncions avant la trêve estivale : les premières étapes des négociations sectorielles sont lancées. Les organisations syndicales ont introduit la plupart des cahiers de revendications au sein des secteurs. Dès la rentrée, syndicats et employeurs discuteront ensemble des revendications dans les commissions paritaires.

 

Petit rappel des faits

Début 2013 se tenaient les négociations pour l’AIP 2013-2014. Un AIP – Accord interprofessionnel - est un accord négocié tous les 2 ans par les représentants des employeurs et les syndicats au plus haut niveau (que l’on appelle « Le Groupe des 10 »). Un AIP vaut pour tout le pays, par-delà les secteurs, et permet d’apporter un peu de stabilité et de sécurité aux travailleurs. Il permet à tous les secteurs, les plus forts comme les plus faibles, de pouvoir avancer ensemble.

Le gouvernement a décidé de bloquer les augmentations salariales au-delà des indexations et des augmentations barémiques durant les deux prochaines années. La conséquence de cette décision ne s’est pas faite attendre. Il était impossible de conclure un AIP, puisqu’il était vidé de sa substance, à savoir donner un socle commun de négociation à tous les secteurs. Le fait qu’il n’y ait pas d’AIP ne signifia pas cependant que les négociations sociales soient à l’arrêt. Vu l’absence d’AIP, il est très important pour le SETCa de prévoir une base commune forte à tous les secteurs dans ces négociations ‘13-’14.

 

Les fondamentaux du SETCa

Par exemple, le SETCa continue de s’opposer au blocage salarial et met le pouvoir d’achat au cœur de ses revendications. Dans les secteurs et entreprises où la situation le permet, les travailleurs doivent pouvoir obtenir un juste retour des choses. Ceux-ci ont déjà dû avaler suffisamment de modération salariale. Nous accordons aussi une importance particulière à l’augmentation des salaires minimums pour chaque secteur et la suppression des barèmes ‘Jeunes’. Les revendications qualitatives ne sont pas laissées pour compte : extension des droits en matière de régime de chômage avec complément d'entreprise (ex prépension) ou de crédit-temps, la formation des travailleurs, les amélioration des remboursements des frais de transports, classification de fonctions dans le cadre de l’égalité entre homme et femme, modalités de fonctionnement de nos délégués syndicaux,… Voilà les lignes de force principales de nos revendications sectorielles. En fonction de la situation et la spécificité de la commission paritaire, nous insistons également sur d’autres aspects.

 

Les négociations dans votre secteur

Dans bien des commissions paritaires, les cahiers de revendications ont été introduits. Cela signifie que la liste des revendications des travailleurs a été présentée par les organisations syndicales au sein de la ‘commission paritaire’, l’organe de concertation entre employeurs et travailleurs où sont décidées les conditions de travail et de rémunération.

Le calendrier des négociations est fixé, elles commenceront véritablement à la rentrée. Il était en effet question de voir ce que pouvait réserver l’accord sur l’harmonisation des statuts ouvriers-employés conclu début juillet avant d’entrer dans le vif du sujet. A côté de cela, l'incertitude qui plane entre ce qui peut être négocié maintenant ou non, joue aussi un rôle. Certains cahiers de revendications sont encore à l’état de projet… pour les mêmes raisons ! Mais il y a tout de même l’une ou l’autre commission paritaire où des protocoles d’accord sont déjà conclus.

Nous ne vous présentons ici qu’un bref état des lieux des négociations par commission paritaire. Pour connaitre le contenu complet du cahier de revendication dans votre secteur, rendez-vous sur notre page spéciale 'Négociations sectorielles 2013-2014' !

 

Dans le Commerce

CP 202, 311 et 312

Un cahier de revendications commun aux 3 commissions paritaires a été introduit. Quelques revendications spécifiques au secteur : la prolongation des barèmes, des suppléments pour ouverture tardive ou avant 8h, une amélioration de la prime de fin d’année, un défraiement « vêtements de représentation », une durée du travail de min 4h/jour, horaire sur 4 jours/semaine, l’enregistrement du temps de travail, des horaires connus 3 semaines à l’avance, la fixité du jour de roulement, l’encadrement du travail étudiant (seulement pendant les vacances scolaires), des mesures en matière de sécurité dans les magasins aux moments sensibles, le remboursement des frais d’accueil des enfants, l’augmentation de la prime syndicale…

 

Dans l’Industrie

Pétrole (CP 211) : un protocole accord a été conclu le 22 août. Retrouvez-le dans son intégralité sur sur notre page spéciale 'Négociations sectorielles 2013-2014'.

Chimie (CP 207), Textile (CP 214), Industrie alimentaire (CP220) : les cahiers de revendications ont été introduits.

Pour les Fabrications métalliques (CP 209), les concertations pour le projet de cahier de revendication sont en cours. En Sidérurgie (CP 210) et Métaux non-ferreux (CP 224), les cahiers de revendications seront introduit tout prochainement.

Papier (CP 221) et Transformation du papier-carton (CP 222) : les cahiers de revendications FGTB- CGSLB ont été introduits, la CSC ayant décidé de négocier de son côté.

 

Dans les Services

Dans la CPNAE (CP 218)  : Le cahier de revendication a été introduit en juin. Les revendications particulières sont l’instauration d’une prime syndicale, la continuation du travail en matière de classification de fonction, l’introduction d’un 2e pilier de pension sectoriel, l’instauration de jours de congé ancienneté et fin de carrière, un 5e jour de formation, un cadre sectoriel pour le télétravail, plus de sécurité d’emploi (introduction de procédures en cas de licenciement), la diminution des seuils pour l’instauration d’une délégation syndicale.

Autres secteurs  : Les cahiers de revendications sont introduits dans les CP suivantes : Logistique (CP 226), Salles de cinéma (CP 303.03), Pharmacies et offices de tarification (CP 313), Gardiennage (CP 317), Intérim (CP 322).

 

Dans les Finances

Les cahiers de revendications des secteurs Banques (CP 310) et Assurances (CP 306) avaient été remis symboliquement aux fédérations patronales suite à l’action « Ne laissez pas couler le personnel des Finances ». Ces derniers ont été introduits en commission paritaire en mai. Les négociations ne commenceront qu’en septembre. En plus du pouvoir d’achat, on y insiste particulièrement sur le maintien et la sécurité de l’emploi.

 

Dans le Non-marchand

Le Non-marchand est un peu à part, puisque les grandes lignes des conditions de travail et de rémunérations dans ces secteurs sont entre autres fixées dans les «Accords sociaux pluriannuels». Or, ces accords ne suivent pas le même timing que l’AIP et les accords sectoriels. Ce qui explique pourquoi les commissions paritaires du non-marchand n’introduisent pas de cahier de revendications pour le moment, à l’exception notable des ETA Région wallonne et Communauté germanophone (CP 327.03).

 

Suivez les négociations sectorielles sur setca.org !

Vous voulez connaitre le contenu complet du cahier de revendication dans votre secteur ? Ou vous êtes curieux de suivre les derniers événements des négociations ? Tout cela et bien plus, c’est notre page spéciale 'Négociations sectorielles 2013-2014'

Share/Bookmark