SETCa > News > Négociations dans le secteur commerce : un dialogue de sourds !

08/06/2011 14:38 Imprimer

Négociations dans le secteur commerce : un dialogue de sourds !

Quatre séances de négociation et toujours rien!

 
Comme vous le savez, le cahier de revendications pour le secteur commerce est basé sur l’harmonisation  des différentes commissions paritaires.

 

Nous voulons les mêmes conditions de travail et de rémunération pour tous. Un travailleur chez Leenbakker a droit aux mêmes conditions qu’un travailleur chez Carrefour ou Cora.

Nous savons que cette harmonisation a un coût pour vos employeurs, un coût différent selon les enseignes d’ailleurs, mais nous savons aussi que c’est le prix de l’égalité de traitement de tous les travailleurs du commerce. C’est aussi ce qui, à terme, mettra fin à la pression constante qu’exercent les employeurs pour tirer les conditions de travail à la baisse.

 
Revendications principales des employeurs

Les employeurs veulent nous imposer 2 carcans à la négociation :

  • le  respect de la norme salariale 0.3% ce qui, traduit en monnaie sonnante et trébuchante, équivaut selon eux à une prime annuelle de 75€ bruts pour un temps plein…
  • un même coût pour chaque employeur (ce qui évidemment est en totale contradiction avec notre logique d’harmonisation…)

 

Que voulons-nous?

Le but n’est pas ici de retracer la totalité de notre cahier de revendications, mais d’en préciser les points essentiels. Les négociations ne doivent évidemment pas avoir lieu dans le carcan de 0.3%.

De manière réaliste, nous comprenons que les améliorations, les rattrapages  puissent être étalés dans le temps.

Nous voulons que

  • chaque travailleur, qui preste au-delà de 18 heures ait droit au même sursalaire (50% la semaine et 100% le samedi)
  • chaque travailleur ait droit à des prestations minimales de 4 heures/jour
  • chaque travailleur accède aux 4 jours/semaine
  • chaque travailleur accède à un contrat de travail de 24h/sem. Sans condition d’ancienneté ou de flexibilité
  • une meilleure conciliation vie privée- travail (ex : we libres)

 

Nous disons : non aux fausses solutions mises sur la table par les employeurs, les discriminations ont assez duré !

L’heure de l’harmonisation a sonné. Un préavis d’action est déposé et viendra à expiration le 21/06/11. Des actions seront organisées, si la conciliation annoncée pour le 16/06 ne débloque pas la négociation.

 

Vous êtes tous concernés :  que vous soyez en 312, en 202 ou en 311, ensemble, améliorons vos conditions de travail et de rémunération et garantissons le meilleur à tous ! Restez à l’écoute de vos délégués.