SETCa > News > Le saut d’index touche notamment les travailleur du commerce

12/01/2016 15:41 Imprimer

Pouvoir d'achat

Le saut d’index touche notamment les travailleurs du commerce

Pour de très nombreux travailleurs, le 1er janvier est synonyme d’indexation. Il en ira toutefois autrement cette année. En effet, ils ne recevront qu’une « partie » de leur index. D’autres travailleurs ne recevront rien du tout. Au total, plus de 700.000 employés sont touchés. Tax shift ou pas tax shift : le pouvoir d’achat des travailleurs est sous pression.

 

L’index, c’est quoi ?

Les prix des produits que nous achetons au quotidien augmentent ; parfois même, ils diminuent. Votre salaire suit normalement ce mouvement. Cela se fait automatiquement, grâce à « l’index ».

La « suédoise » de Michel, ce gouvernement de droite, a décidé de suspendre ce système jusqu’à ce que vous ayez sacrifié 2% de pouvoir d’achat. Il s’agit du « saut d’index ». Vous manquerez donc des indexations.

 

Qui perd à présent l’index dans sa totalité ?

Trois commissions paritaires sont touchées dans le secteur du commerce, il s’agit des travailleurs du commerce de détail (CP 201), des moyennes entreprises d’alimentation (CP 202.01) et des grands magasins (CP 312). Ces 150.000 travailleurs voient passer sous leur nez une augmentation de pas moins de 2% du montant de leur salaire.

Les travailleurs d’autres secteurs perdent eux aussi du pouvoir d’achat. Cette perte s’élève à 0,69% pour les employés occupés chez les notaires (CP 216)et à 1,06% pour les employés de l’industrie papetière (CP 222). Les travailleurs occupés dans le secteur financier (CP 308, 309 et 310) perdent, eux, 0,37.

 

Un « quart » d’index

Certains travailleurs bénéficieront tout de même d’une indexation de leurs salaires au 1er janvier, malgré le saut d’index, mais insuffisante.

En effet, « l’indexation » que vous recevez en janvier ne suit en fait que les augmentations de prix jusqu’en mars 2015, pas pour le reste de l’année. En effet, le saut d’index de ce gouvernement est entré en vigueur en avril. Vous ne recevrez donc pas ce qui vous revient mais seulement une partie.

Les secteurs suivants verront leurs salaires « légèrement » adaptés au coût de la vie : CP 200 (+0,43%), CP 217 (+0,469%), CP 220 (+0,47%), CP 302 (+0,469%), CP 306 (+0,39896%), CP 323 (+0,43%) et CP 333 (+0,43%).

 

Combien perdent-ils ?

Ces employés accusent une perte, malgré ce « quart d’index ». Les employés de casino(s) (CP 217) perdront 1,338% et dans l’industrie alimentaire (CP 220) et les hôtels (CP 302), la perte s’élèvera à 1,34%. Les 450.000 travailleurs de la CPAE (CP 200) perdent 1,42%, tout comme les travailleurs des CP 323 et 333. Le personnel du secteur des assurances (CP 306) voit, lui, son pouvoir d’achat baisser d’1,5%.

 

700.000 employés voient leur pouvoir d’achat diminuer

Au total, ce mois-ci, 700.000 employés sont donc touchés en tout ou partie par le saut d’index. Cette perte de pouvoir d’achat est définitive. Le pouvoir d’achat souffre de nombreuses mesures prises par ce gouvernement de droite, pas uniquement du saut d’index. Les mesures que prend le Gouvernement pour malgré tout augmenter le montant net sur votre fiche de paie dans le cadre du tax shift ne compensent pas ces pertes, ou que partiellement. En outre, les mesures du Gouvernement alourdissent aussi toutes sortes de factures à charge des ménages.

 

Share/Bookmark