SETCa > News > Le gouvernement et les employeurs continuent sur leur lancée, la résistance sociale aussi

07/04/2015 16:02 Imprimer

Le gouvernement et les employeurs continuent sur leur lancée, la résistance sociale aussi

 

Le printemps a beau être de retour, le gouvernement et les employeurs poursuivent simplement leur politique sociale glaciale. Ainsi, les employeurs refusent tout bonnement de signer des accords conclus précédemment. Le gouvernement maintient lui aussi le blocage des salaires et le relèvement de l’âge de la pension.

 

Travailleurs pris en otages

À la fin de l’année passée, un certain nombre d’accords importants ont été conclus à propos du système de chômage avec complément d’entreprise (RCC) et du crédit-temps (CT). Ils ont entre-temps été concrétisés au Conseil national du travail (CNT). Ces conventions collectives de travail apportent un certain nombre d’adaptations qui permettent à certaines catégories de travailleurs de tout de même bénéficier du RCC ou d’un CT plus tôt que ce que le Gouvernement avait prévu au départ. Les employeurs refusent toutefois de signer ces conventions collectives de travail, qui se trouvent au CNT.

 

Ils insistent pour que le Gouvernement exécute d’abord les autres mesures. Une fois de plus, les employeurs prennent les travailleurs en otages et comptent sur le Gouvernement pour faire passer leur agenda.

 

Les demandes des employeurs concernent entre autres les interventions dans la formation du salaire. Et donc, votre salaire. Ainsi, les projets de loi sur le saut d’index et la norme salariale se trouvent au Parlement. Leur vote est prévu après les vacances de Pâques. Nous n’oublierons en tout cas pas qui votera pour ou contre.

 

Travailler jusqu’à 67 ans, aucune concertation

La réforme des pensions prévue par le Gouvernement devait au préalable être discutée dans une commission nationale des pensions, où siègent également des représentants syndicaux. Ici aussi, le Gouvernement montre à nouveau qu’il ne prend pas la concertation sociale au sérieux.

Vendredi 3 avril, le Conseil des ministres a en effet approuvé tous les projets de loi relevant l’âge de la pension à 66 ans à partir de 2025 et à 67 ans à partir de 2030. On peut encore discuter des modalités… Vous avez dit respect pour la concertation sociale ?

 

Résistance à long terme

Après la semaine d’action avant Pâques, la résistance sociale sera donc de toute façon encore nécessaire. Dans les prochains jours, nous discuterons avec les autres instances de la FGTB de la meilleure façon d’organiser celle-ci. Pour le SETCa, il est clair qu’il faut élaborer un plan de résistance à long terme.

 

Vos négociations sectorielles

Après Pâques, nous préparerons aussi activement les négociations sectorielles. Tous nos secteurs tiendront des comités professionnels et/ou fédéraux pour discuter des cahiers de revendications. Les négociations démarrent début mai et les conventions collectives de travail doivent être conclues pour fin juin. Les droits en matière de RCC et de CT, la formation et l’encadrement de la flexibilité y seront certainement repris. La norme salariale est évidemment limitée.


Toutefois, nous en tirerons le maximum pour les employés de nos secteurs.


Que le Gouvernement et les employeurs poursuivent sur leur lancée, nous ferons de même avec la résistance sociale et notre action syndicale.

Share/Bookmark