SETCa > News > Le SETCa étudie la possibilité d’expertise pour les comités d’entreprise européens (CoEE)

16/11/2017 11:13 Imprimer

Le SETCa étudie la possibilité d’expertise pour les comités d’entreprise européens (CoEE)

 
Un homme bien préparé en vaut deux, dit un adage bien connu. Il en va de même pour les délégués européens du SETCa. Voilà pourquoi nous investissons résolument, depuis quelques années, dans la formation et le coaching de nos militants. Le groupe de travail CoEE se réunit tous les six mois depuis janvier 2016 pour améliorer le passage de l’information entre les membres de CoEE. Comment appréhendons-nous les différences syndicales en Europe ? Comment améliorer la communication entre les pays ? Et enfin, quelles lignes d’aide y a-t-il ?

 

 

L’une de ces bouées de sauvetage réside dans les bureaux d’expertise en CoEE, le thème central de la réunion du vendredi 10 novembre. Nos pays voisins proposent une offre élargie en consultants et bureaux d’expertise assistant les conseils (comités) d’entreprise (européens). Le SETCa a permis à ses délégués CoEE chevronnés de faire connaissance avec quelques-uns de ces groupes consultatifs : Syndex et Secafi de France et SBI Formaat des Pays-Bas. La vaste gamme d’expertises possibles a été abordée.

Bien trop souvent, ces consultants sont inconnus et donc ignorés. Le droit à des experts externes est souvent prévu dans les accords de constitution des comités d’entreprise européens. Il s’agit donc de recourir à ces possibilités. Dans un certain nombre d’entreprises, le CoEE dispose même d’un propre budget pour engager des consultants. Les collègues français peuvent éventuellement nous aider à ce sujet. En effet, dans le cadre du droit d’alerte et d’expertise, le conseil d’entreprise français dispose de moyens propres pour effectuer des expertises économiques, une arme potentiellement cruciale pour mieux servir les intérêts des travailleurs. 

Share/Bookmark