SETCa > News > Communiqué de presse : Le SETCa en action le 25 avril

29/03/2013 13:57 Imprimer

Communiqué de presse (29-03-2013)

 

Le SETCa en action le 25 avril

Les négociations tripartites à propos de l’harmonisation des statuts ouvriers/employés ont échoué. Le gouvernement reprend donc la main et cela ne présage rien de bon. Entre-temps, celui-ci a également mis en place un blocage salarial de plusieurs années, plus de manipulations de l’index et une augmentation de la flexibilité des travailleurs. Le SETCa annonce une journée d’action le 25 avril prochain afin de sauvegarder les intérêts des travailleurs.

 

Les accords signés au CNT la nuit passée changent peu de choses. Il s’agit ici de la mise en œuvre d’accords déjà établis depuis longtemps, qui étaient bloqués depuis des mois par les employeurs.

 

L’agenda offensif des employeurs

Au cours des six derniers mois, l’attitude offensive des employeurs était claire dans de nombreux dossiers. Nous avons également pu le constater dans ce qui a été mis sur la table lors des négociations sur le statut ouvrier / employé :

- Un délai de préavis légal minimaliste pour tous, entraînant donc des sacrifices drastiques pour tous les employés et une très légère progression pour les ouvriers.

- Les travailleurs auraient dû supporter une partie du coût de leur propre préavis, par le biais de la sécurité sociale.

- Leur proposition serait applicable directement, même aux employés actuellement en service.

- Les employeurs voulaient aussi introduire le jour de carence pour employés, ou bien le supprimer pour les ouvriers, mais en faisant supporter une partie du coût par la sécurité sociale !

L’initiative est à présent au gouvernement. Ce que nous entendons n’a pas l’air bon. Le gouvernement a tendance à se laisser séduire par les propositions patronales. L’heure de la vérité sonnera dès la deuxième moitié d’avril.

 

Blocage des salaires et manipulation de l’index

Le gouvernement a, à la demande des employeurs, décidé de fixer la norme salariale à 0% (zéro !) pour 2013-2014. Même dans les entreprises qui réalisent des bénéfices et les redistribuent aux actionnaires, les travailleurs ne pourront donc pas prétendre à leur part légitime du gâteau. Pire encore : le gouvernement met à présent sur la table un projet de loi prévoyant la poursuite du blocage salarial pour les années qui suivent.

Entre-temps, l’index a été manipulé. Chacun perd du pouvoir d’achat. Le gouvernement annonce par ailleurs d’autres manipulations. Les employeurs ne sont pas inactifs non plus : ils continuent à remettre en question l’automatisme de notre système d’indexation. En fait, ils veulent tout bonnement le supprimer.

 

Tous flexibles

Blocage des salaires, démantèlement du statut d’employé. Tout cela ne suffit pas encore. Les employeurs ont amené le gouvernement à assouplir le régime des heures supplémentaires et à comptabiliser encore plus la durée de travail sur une base annuelle. Une nouvelle flexibilité en perspective !

 

Les travailleurs ont aussi des droits

Le SETCa continue de revendiquer une harmonisation des statuts vers le haut, et pas à charge de la collectivité. Nous exigeons également la libre négociation dans les secteurs et les entreprise, également en ce qui concerne les salaires ! Enfin, nous voulons un travail de qualité dans un contrat de qualité qui respecte l’équilibre vie privée-vie professionnelle.

Des actions sont prévues le 25 avril dans tout le pays. Celles-ci peuvent aller jusqu’à la grève. Il s'agit d'une première action. Si les provocations persistent à l'encontre des travailleurs, nous réagirons en conséquence.

 

Contacts presse :

• Erwin De Deyn (NL) Président
+32 475 27 31 33 EDDeyn@bbtk-abvv.be
• Myriam Delmée (FR) Vice-Présidente
+32 474 74 44 04 MDelmee@setca-fgtb.be
• Céline Boogaerts (FR) Service communication
+32 477 95 00 19 CBoogaerts@setca-fgtb.be
• Matthieu Marin (NL) Service communication
+32 498 65 17 65 MMarin@bbtk-abvv.be

 

Share/Bookmark