SETCa > News > Imprimeries et arts graphiques (CP 130.01) CCT 2011-2012 : Bombe à retardement sous la table des négociations!

11/05/2011 16:17 Imprimer

Imprimeries et arts graphiques (CP  130.01)

CCT 2011-2012 : Bombe à retardement sous la table des négociations!

 

Cela a pris quelque temps avant que nous ne puissions entamer les négociations, étant donné que Febelgra devait inopinément désigner d’autres porte-parole pour les négociations sectorielles. Ce jeudi 28 avril, la vraie négociation devait être menée.

 

A notre grand étonnement, nous avons dû constater que Febelgra ne veut discuter ni de notre cahier de revendications ni d’une augmentation du pouvoir d’achat. Les représentants patronaux souhaitent discuter une réduction des coûts salariaux et une plus grande flexibilité! Febelgra veut uniquement négocier une augmentation minimum des chèques-repas si nous marquons notre accord avec des manipulations de l’index:

  • application de la prochaine indexation salariale de +2% à partir du 1/7/2012 seulement, alors que sur base des prévisions l’indice-pivot serait dépassé début 2012 ;
  • application d’une éventuelle troisième indexation non pas pendant la période conventionnelle 2011-2012, mais au plus tôt à partir du 1/1/2013 ;
  • la suppression de l’indexation de l’indemnité pour travail de nuit ;
  • un assouplissement des régimes sectoriels actuels en matière de chômage temporaire et instauration de régimes interprofessionnels moins favorables. Dans la pratique, cela reviendrait à la suppression de la semaine de travail fixe.

 

Ceci est pour nous inacceptable!!!

Nous avons posé des revendications raisonnables: nous demandons l’application de l’index tel que prévu par la loi et l’accord sectoriel et nous voulons discuter une augmentation du pouvoir d’achat. Nous avons déjà fait une concession en acceptant une augmentation nette du pouvoir d’achat via les chèques-repas, et ce à la place d’une augmentation des salaires bruts. De plus, via des mesures au niveau des modalités de remboursement de l’indemnité complémentaire de prépension Febelgra veut dans la pratique augmenter l’âge de la prépension à 59 ans et à 57 ans en cas de travail de nuit. Nous avons dit à Febelgra que sur cette base nous ne pouvons pas entamer les négociations et avons ajouté clairement qu’elle devra réagir à notre cahier de revendications sur base d’un nouveau mandat.

Une nouvelle réunion en commission paritaire est prévue le 17 mai prochain. Nous espérons que les employeurs amenderont leurs positions.

Plus de nouvelles suivront.