SETCa > News > En bref | octobre 2017

18/10/2017 12:45 Imprimer

Mestdagh | Commerce: l’employeur a décidé d’octroyer à tous ses travailleurs 5 % sur l’ensemble des achats effectués dans les magasins. Un juste retour des choses pour des travailleurs qui, quelque part, sont les tous premiers clients de l’enseigne. Les organisations syndicales revendiquaient cette demande depuis plusieurs années déjà. 

CP 130 | Industrie graphique : les négociations sectorielles sont au point mort. Les organisations syndicales ont déposé un préavis d’action et de grève. Elles dénoncent l’entêtement de Febelgra (la fédération de l’industrie graphique) et son manque de respect envers la concertation sociale. Celle-ci campe sur ses positions et souhaite profiter des discussions pour passer en force une révision des surcharges de nuit. La dernière réunion du 9 septembre s’est soldée un échec et les propositions syndicales en vue de conclure un mini-accord ont été rejetées. 

Mistral | Non-marchand | Liège : le conflit se poursuit au sein de l’institution, après qu’un travailleur (et délégué syndical) ait été accusé à tort et injustement licencié. Une décision qui s’apparente à une tentative de la direction de museler la concertation sociale. Les travailleurs ont directement réagi et entamé une grève afin de réclamer la réintégration de leur collègue. Les parents des résidents ainsi que de nombreux voisins ont également apporté leur soutien lors des actions qui se sont tenues.

Résidence L’Elysée | Non-marchand | Tournai : comme annoncé, les travailleurs ont mené des actions de grève pour protester contre la décision de la direction de licencier 9 travailleurs pour les remplacer par du personnel à temps partiel (plus maniable et flexible). L’employeur ayant refusé toutes les propositions syndicales pour organiser le service minimum durant la grève, les travailleurs grévistes ont carrément été réquisitionnés à leur domicile par les forces de l’ordre. Une mesure de extrême, qui démontre une fois de plus le mépris de l’administrateur de l’institution à l’égard de la concertation sociale. Les travailleurs sont déterminés à aller jusqu’au bout.

OLV Ziekenhuis – Aalst – Non-marchand : Le 18 septembre, le SETCa a mené une action contre le licenciement illégitime d’un délégué. Aucune autre action n’est prévue pour l’instant à côté de cette distribution de tracts. La concertation avec la direction s’avère cependant impossible. Pire même, son attitude complique toute poursuite de la concertation sociale. Le tribunal du travail se prononce le 20 novembre.

Lidl – Commerce : La direction a présenté un « Business Keeper Monitoring system » aux partenaires sociaux. Ce BKMS prévoit que les membres du personnel se contrôlent mutuellement en signalant tout(e) (suspicion) de comportement non-éthique ou illégal. Un tel système de « dénonciation » est inqualifiable pour le SETCa. Le contrôle des travailleurs ne peut être effectué que par la ligne hiérarchique. Il est inadmissible que les travailleurs soient dressés les uns contre les autres.

Share/Bookmark