SETCa > News > En bref octobre

29/10/2018 11:23 Imprimer

Domaine de Taintignies : durant près d’une semaine, des actions se grève se sont tenues au sein de l’établissement afin de protester contre le licenciement injustifié de 3 travailleurs et de réclamer leur réintégration. Depuis plusieurs années, le dialogue social est difficile au sein de cette institution qui accueille des résidents français en situation de handicap et qui est actuellement en procédure de recouvrement judiciaire. Les échanges avec la direction ont été très tendus. Au terme du dernier bureau de conciliation, un accord a finalement pu être trouvé. Les discussions locales vont à présent se poursuivre concernant les conditions de réintégration des travailleurs licenciés.

UNI cadres : du 11 au 12/10, UNI Global Union a tenu sa conférence annuelle pour les travailleurs cadres. Une délégation du SETCa a participé à l’évènement, au cours duquel le nouveau programme d’action mondiale UNI envers les cadres a notamment été présenté. Parmi les points importants de ce programme mondial, on retrouve : la liberté syndicale pour les cadres, la syndicalisation des cabinets d’audit et de consultance, les compétences et l’apprentissage, la place des femmes mais aussi la syndicalisation et la représentation des cadres dirigeants. Une conférence mondiale sur la mise en œuvre du programme aura lieu en aout 2019 au Japon.

Delhaize : Une réunion de conciliation s’est tenue ce 10/10 concernant la nouvelle organisation de travail que la direction souhaite mettre en place. Pas grand-chose de neuf à l’issue de cette conciliation, les premiers tests débuteront à partir du 05/11 dans plusieurs magasins pilotes. Des discussions entre direction et syndicats sont prévues à plusieurs moments clés dans les prochaines semaines afin d’évaluer la situation. Le SETCa/BBTK veillera bien entendu à relayer toutes les préoccupations des travailleurs lors de ces évaluations .

Groupe de soins Eclips : Le 10 octobre, les syndicats ont mené une action dans l’unité de revalidation Crombeen. Le personnel dénonce la charge de travail trop élevée et le manque de personnel. Ils revendiquent 2 infirmier(ère)s, 1 aide-soignant(e) et du personnel d’appui supplémentaire, mais la concertation sociale se déroule péniblement. Le SETCa déplore que la direction minimalise les problèmes et ne propose pas de solutions concrètes. Si cela ne change pas, le personnel fera grève.

Share/Bookmark