SETCa > News > Emploi - 2

25/03/2009 13:14 Imprimer

Emploi! (suite)

 

 

Pas sur le dos des travailleurs !

Les travailleurs ne sont pas la cause de la crise, ils en sont les victimes. Cela ne signifie pas pour autant qu'ils n'ont qu'à en subir les conséquences !

Les cercles patronaux sont inventifs pour trouver toutes sortes de mesures détournant l'impact de la crise économique sur le dos des travailleurs. Nous ne tolérerons pas que l'on abuse de la situation et serons plus vigilants que jamais.

Nous n'acceptons pas que l'on veuille à cet égard viser directement les employés. Pas de simplisme ! “Les crises sont des défis”, a dit un jour un illustre prédécesseur du président actuel de la FEB qui, hasard ou pas, n'est autre que le père de ce dernier. Et bien, relevons dès lors le défi et attelons-nous à l'harmonisation vers le haut des statuts de travailleur.

Comme prévu, dans ce contexte, les négociations sectorielles se déroulent péniblement. Les employeurs interprètent l'accord interprofessionnel exceptionnel de manière très restrictive. C'est inacceptable à nos yeux. Nous répétons qu'en ce qui concerne le pouvoir d'achat, les accords sectoriels à négocier doivent certainement modaliser pleinement l'enveloppe prévue dans l'AIP exceptionnel. La qualité du travail doit progresser elle aussi. Ici encore : pas d'utilisation abusive de la situation économique !

Il n'étonnera personne de voir que les employés du secteur financier soient tout particulièrement pris pour cible. Ils vivent déjà depuis des mois dans l'incertitude. Le meeting du mardi 24 mars, organisé à l'initiative du SETCa, a été un succès. Mille militants se sont rassemblés pour, ensemble, défendre un projet d'avenir. Vous trouverez plus d'informations sur le sujet dans la page intérieure du SETCa. Les employés des banques et assurances ont enfin droit à de la clarté. Les actionnaires et les pouvoirs publics ont ici une immense responsabilité, qu'ils doivent prendre, en se basant sur  la charte lancée le 24 mars. Ici aussi, pas d'utilisation abusive de la situation économique !

Myriam Delmée, Vice-présidente et Erwin De Deyn, Président