SETCa > News > Durabilité au travail

12/12/2017 13:42 Imprimer

Durabilité au travail

Nous y sommes confrontés tous les jours : notre climat se réchauffe. Les citoyens prennent de plus en plus conscience de leur propre impact sur l’environnement, et c’est une bonne chose ! L’économie a cependant elle aussi la responsabilité de prendre soin de la terre. Vous voulez apporter votre pierre à l’édifice en tant que travailleur, mais ne savez pas bien comment vous y prendre ? Voici d’ores et déjà quelques conseils…

 

Envisagez un autre moyen de transport que la voiture

Nous ne cessons de l’entendre chaque jour, les embouteillages ont atteint de nouveaux sommets. C’est non seulement stressant (à nouveau en retard !), mais cela a aussi un impact très négatif sur la qualité de notre air. Pensez dès lors à des moyens de déplacement alternatifs, comme les transports en commun ou le vélo. Il est également possible de combiner plusieurs modes de transport. Ainsi, il est intéressant de vérifier s’il n’y a pas de parkings « Park & Ride » sur votre trajet. Cela vous permet par exemple de prendre la voiture jusqu’en bordure de ville et de poursuivre ensuite en transports en commun. Ces dernières années, l’offre de vélos électriques a connu également une énorme croissance. Ils vous permettent d’éviter les files en produisant un effort minimum. Impossible d’aller travailler autrement qu’en voiture ? Renseignez-vous dans ce cas auprès des collègues pour voir s’il n’est pas possible de faire du covoiturage.

Réduisez vos déchets et triez

Limitez le nombre de documents que vous imprimez et utilisez les papiers dont vous n’avez plus besoin comme feuilles de brouillon. Plutôt que de boire dans un gobelet en plastique, vous pouvez aussi simplement prendre un verre ou une tasse. Si vous emportez votre lunch, évitez l’aluminium ou le film fraîcheur. Demandez à votre employeur de prévoir des poubelles distinctes pour les déchets résiduels, les PMC et le papier & carton.

Utilisez le chauffage intelligemment

Souvent, il fait trop chaud au travail. C’est néfaste pour la concentration et il s’agit bien sûr d’un gaspillage d’énergie. Incitez dès lors vos collègues à s’habiller plus chaudement et baissez légèrement le chauffage. N’oubliez par non plus de le fermer lorsque vous ouvrez la fenêtre.

Éteignez entièrement tous les appareils électroniques à la fin de la journée de travail

Une mesure évidente mais souvent oubliée. Le mode veille de nombreux appareils consomme lui aussi de l’énergie.

Envisagez des produits végétariens, biologiques et/ou locaux

Vous avez une cantine au travail ou des réceptions sont régulièrement organisées avec de quoi grignoter ? Dans ce cas, il vaut la peine de s’arrêter à ce qui figure au menu.

Composez une « green team »

Il s’agit d’un groupe de travailleurs qui, ensemble, s’efforcent de mettre en place des alternatives durables au travail. L’avantage d’une « green team », c’est que vous n’êtes plus tout seul.

 

Une planète propre, notre responsabilité à tous

Bien que comme travailleur, vous puissiez faire beaucoup pour un lieu de travail plus durable, cela reste un projet commun. C’est à votre employeur qu’il appartient de définir une véritable politique durable. Faites donc entendre votre voix. Heureusement, de plus en plus d’entreprises prennent conscience et sont convaincues de l’importance de la durabilité. Envie d’appliquer nos conseils ou vous avez vous-même une idée ? N’hésitez pas à en parler à votre employeur ou à votre délégué !

 

Se rendre au travail de manière durable

L’ampleur des embouteillages en Belgique est notamment imputable à l’attachement que conservent de nombreux employeurs (et travailleurs) pour la voiture de société. Des voix s’élèvent dès lors aujourd’hui pour que l’on prévoie une alternative intéressante. Le budget mobilité est l’une de ces propositions. Pour le gouvernement, il s’agirait d’un montant que l’on reçoit, en échange d’une voiture de société, pour financer les trajets domicile-lieu de travail. Ce montant serait calculé sur la base de la valeur catalogue de la voiture de la société. Tenant compte de l’avis négatif du conseil d’Etat, le gouvernement a décidé d’examiner d’abord l’avis unanime émis plus tôt cette année par les employeurs et les syndicats avant de présenter un projet de loi au parlement. Nous suivrons ceci de près et restons également d’avis que les travailleurs disposant actuellement d’une voiture de société n’y perdent pas s’ils choisissent une alternative. Gardez donc bien le site setca.org à l’œil pour rester informé.

Share/Bookmark