SETCa > News > Call centers : une semaine d’action pour combattre le stress

16/10/2012 19:52 Imprimer

 

Action "Call centers 2012"

Une semaine d’action
pour combattre le stress

 

Entre le 22 et le 26 octobre, les organisations syndicales d'employés dont le SETCa, organiseront des actions devant plusieurs centres d’appel du pays autour d’une thématique centrale : lutter contre le stress des opérateurs. Un stress notamment lié aux possibilités limitées d’épanouissement et le souhait de trouver un emploi moins précaire. Ces actions s’inscrivent dans le cadre de la campagne annuelle de UNI Global Union (l’organisation internationale rassemblant les syndicats d’employés à travers le monde) pour les call centers.

 

Entre les clients difficiles à gérer, le contrôle des performances intensif et un travail routinier, les opérateurs ont un niveau de stress plus élevé que la moyenne des travailleurs, comme le confirme la dernière étude du SPF Emploi Travail et Concertation sociale. Notre constat est clair : le turnover reste important vu le peu d’attractivité du secteur et la précarité de l’emploi. Les contrats sont bradés pour attirer le client, au détriment de la qualité.

 

Stress : No

Quality jobs : Yes !

Comme syndicats, nous estimons qu’il est indispensable pour les travailleurs d’obtenir une meilleure concertation sociale sur leurs conditions de travail. Une concertation qui peut déboucher sur toute une série de solutions simples à mettre en œuvre pour lutter contre le stress : offrir de véritables possibilités de formations, tenir compte des préférences des travailleurs dans la planification, développer de plans de carrières, interdire l’ingérence du donneur d’ordre,… Des solutions que nous aborderons durant toute la semaine avec les employés.

Lors de cette semaine d’action en front commun, nos militants distribueront aux travailleurs des lattes « pour mesurer le stress », des bics « flexibles comme les travailleurs » et des tracts de sensibilisation. La semaine débutera dans le Call center Stefanini TechTeam Global à Bruxelles. Ce centre d’appel n’a pas été choisi au hasard : il a fait la une des infos cet été, après l’annonce du licenciement de 182 employés. Le client presque exclusif de ce centre d’appel, Belgacom, avait alors décidé de mettre fin unilatéralement au contrat. Il s’en est suivi ce que l’on peut appeler une «sale» restructuration. Grâce aux actions du personnel, qui ont attiré l’attention de la presse et créé une vraie pression médiatique, un accord acceptable a pu être conclu.

Par cette action, qui est la première étape de notre semaine de sensibilisation, les organisations syndicales veulent à nouveau saluer à sa juste valeur la solidarité dont ont fait preuve les travailleurs de cette entreprise.

 

D’autres actions auront également lieu à Anvers (SNT), dans le Limbourg (Call It et IPG ), à Liège ( WBCC, Call IT, Transcom, Target Power), à Gand (Mifratel, Ing cc, N-allo, De stroomlijn, Call-it et Mobistar), à Tournai (Cofidis et E-Bos), mais aussi à Charleroi, Ostende et Malinnes.

 

 

 

 Télécharger le tract

Share/Bookmark