SETCa > News > Banques | Le coeur de l'accord sectoriel : l'emploi et les conditions de travail

03/10/2017 16:40 Imprimer

Secteur bancaire :

Le cœur de l’accord sectoriel :  l’emploi et les conditions de travail

 

Il aura fallu plusieurs mois pour qu’on accord voie le jour dans le secteur bancaire. C’est désormais chose faite depuis le 29/09. Employeurs et syndicats sont parvenus à un accord sectoriel portant sur plusieurs volets.  Une attention toute particulière est accordée à l’emploi et à l’amélioration des conditions de travail.

 

Un point essentiel porte sur ‘le travail durable et vivable’. On l’a constaté ces dernières années, le stress et la charge de travail sont en perpétuelle augmentation dans le secteur. Ces aspects avait déjà été mis en évidence lors du précédent accord sectoriel. Il a été décidé qu’un groupe de travail paritaire soit constitué pour soutenir les entreprises dans leur politique de prévention et de gestion de la charge de travail et du stress. Autre élément important : le travail ‘faisable et maniable’. Ici aussi, une réflexion va être entamée concernant les évolutions du secteur au niveau technologique, économique et sociétal. Un groupe de travail sera constitué afin de réfléchir à un cadre sectoriel d’organisation du travail en fonction de ces constatations.

Les travailleurs des banques peuvent compter sur une augmentation de leur pouvoir d’achat. L’accord prévoit l’octroi d’un avantage salarial (dans le respect de la marge salariale fixée dans l’AIP – soit maximum 1,1%) pour la période 2017-2018. Si, au-delà du 31/10/2017, il n’y a pas d’accord d’entreprise, l’accord sectoriel prévoit un cadre supplétif, à savoir : un avantage de deux fois € 150 net (ou deux fois € 225 brut) devra être octroyé (au plus tard le 01/12/2017 et le 01/07/2018). Ce montant pourra être converti en avantage équivalent .

Outre la reconduction des accords existants en matière de formation, les interlocuteurs sociaux se sont engagés à mettre en œuvre une nouvelle initiative sectorielle de formation dans le secteur bancaire, avec un renforcement des possibilités d’accès à un accompagnement individuel de carrière  pour les travailleurs subissant un changement de fonction au sein de leur entreprise.

Enfin, un volet complet de l’accord est consacré à l’emploi. Des mesures et conditions très précises ont été définies en cas de licenciement collectif et individuel et ce, afin de garantir l’emploi au maximum dans le secteur bancaire et préserver les intérêts des travailleurs. 

Share/Bookmark