SETCa > Mes Droits > Intempéries : neige et froid

31/10/2017 17:37 Imprimer

Intempéries : neige et froid

 


Suite aux fortes chutes de neige,  la circulation est fortement perturbée et les routes sont glissantes. Dois-je  me rendre au travail ?

Oui. Même si les conditions climatiques sont difficiles, vous devez faire votre maximum pour vous rendre sur votre lieu de travail. Dans la mesure du possible, vous devez essayer d’anticiper les problèmes de circulation et limiter le retard.

En cas de retard ou d’absence, ai-je droit à un salaire garanti?

Si malgré tout vous arrivez en retard ou si vous êtes dans l’impossibilité d’arriver sur votre lieu de travail, vous avez normalement droit à un salaire garanti, sous certaines conditions.

Votre employeur est obligé de vous payer votre salaire pour cette journée si :
• Vous avez pris le chemin du travail lors d’une journée de travail ordinaire
• Vous étiez apte à travailler au moment où vous avez pris la route
• La cause du retard ou de l’absence s’est produite alors que vous êtes déjà en chemin (tempête de neige, grève de trains, embouteillages, etc.).

Ces motifs de retard ou d’absence ne doivent pas dépendre de vous (intempéries, blocage de la circulation, arrêt des transports en commun, etc.). La panne d’oreiller ne constitue donc pas un motif valable. Vous êtes tenu de faire le maximum pour arriver à destination et vous montrer prévoyant.  Cela signifie donc que, si vous avez été informé de ces situations problématiques auparavant (annonce d’un risque de chutes de neige, dépôt d’un préavis de grève de la SNCB, etc.), vous devez prendre les mesures nécessaires pour limiter votre retard.  Pensez par exemple à emprunter un itinéraire bis, prendre les transports en commun, partir plus tôt, etc.

Si ces quatre conditions sont remplies, votre employeur est obligé de vous payer votre salaire garanti pour cette journée. Sinon, vous n’avez pas droit à une compensation.