SETCa > Mes Droits > Congé parental

01/10/2013 20:51 Imprimer

Le congé parental

 
 
Depuis le 1er juin 2012, le congé parental est passé de 3 à 4 mois. Pour beaucoup de parents, il s’agit là d’une avancée significative

 

Pour qui ?

Cet allongement du congé parental concerne tous les parents d’enfants âgés de moins de 12 ans (ou 21 ans si l’enfant souffre d’un handicap physique ou mental d’au moins 66%) : ceux-ci peuvent désormais obtenir un quatrième mois de congé parental.

En ce qui concerne les parents dont les enfants sont nés ou adoptés après le 8 mars 2012, ils bénéficieront d’une allocation lors de la prise de ce 4e mois de congé.

 

Quels sont vos droits ?

Cette forme d’interruption de carrière ne peut pas vous être refusée. Il s’agit d’un droit pour chacun de vos enfants qui sont dans les conditions d’âge. Vous bénéficiez de ce droit une fois par enfant.

 

Plus concrètement, il existe différentes possibilités :

• Vous pouvez choisir d’interrompre complètement vos prestations durant 4 mois. Ce congé pourra être fractionné par périodes de 1 mois ou un multiple (1,2, 3 ou 4 mois).

• Vous pouvez opter pour une interruption partielle à mi-temps de vos prestations durant 8 mois. Ce congé pourra être fractionné par périodes de 2 mois ou un multiple (2,4, 6 ou 8 mois).

• Vous pouvez décider d’interrompre partiellement vos prestations d’un 1/5e temps pendant une période de 20 mois. Ce congé pourra être fractionné par périodes de 5 mois ou un multiple (5, 10, 15 ou 20 mois).

 

Les travailleurs qui reviennent d’un congé parental ont le droit de demander une adaptation de leur régime de travail ou de leur horaire pendant les 6 mois qui suivent la fin de l’exercice du congé parental.

En pratique, Ils doivent adresser une demande écrite à l’employeur au moins 3 semaines avant la fin de la période du congé parental. Cette demande devra être justifiée : le travailleur devra y indiquer les raisons de ce choix (qui doivent être liées à une meilleure conciliation entre vie privée et vie professionnelle).

L’employeur est tenu de répondre par écrit à cette demande une semaine avant la fin du congé parental et communiquer comment il a tenu compte de ses propres besoins et ceux du travailleur dans l’examen de la demande.

 

Vous voulez en savoir plus ?

Posez toutes vos questions à votre délégué SETCa ou au service juridique de votre section régionale !

Share/Bookmark