SETCa > Mes Droits > Sécurité et protection au travail

27/04/2017 19:04 Imprimer

Sécurité et protection au travail

 

Le 28 avril est une date particulière puisqu’il s’agit de la journée mondiale pour la sécurité et la santé au travail. Etre attentif à la protection et à la sécurité sur le lieu de travail est aujourd’hui obligatoire pour tous les employeurs. Chaque jour, des travailleurs sont pourtant encore victimes d’accidents de travail. C’est l’occasion de commémorer toutes les personnes concernées par cette situation.

 

En tant qu’organisation syndicale, nous jouons un rôle essentiel dans la prévention des accidents de travail et dans la protection des travailleurs. La vigilance est de rigueur sur le lieu de travail et c’est aux employeurs de prendre toutes les mesures nécessaires afin de fournir un environnement de travail de qualité.


Cette sécurité et cette protection au travail passent par la prévention, l’identification et l’évaluation des risques sur le lieu de travail. Ceci nécessite également une formation optimale des travailleurs et de leurs représentants afin de faire respecter la législation,  d’aboutir à plus de sécurité et d’assurer le bien-être au travail.
D’un point de vue légal, des mesures précises ont été définies et selon les conditions, celles-ci doivent obligatoirement être mises en place par les employeurs.


Le SIPP

Il est prévu que chaque employeur dispose d’un service interne pour la prévention et la protection au travail (SIPP). Lorsque ce service ne peut remplir lui-même toutes les missions qui lui sont confiées, l’employeur peut faire appel à ce qu’on appelle un service externe pour la prévention et la protection au travail.
Leur mission ?  Assister à la fois l’employeur et les travailleurs en ce qui concerne l’application de la règlementation relative au bien-être.


Le SIPP doit être constitué d’au moins un conseiller en prévention, qui aura pour rôle d’assister l'employeur dans l'application des mesures relatives au bien-être au travail. Le conseiller en prévention, comme son nom l’indique, possède également une fonction de conseil à l'égard de l'employeur et des travailleurs.


L’employeur doit donc assurer la sécurité et la santé des travailleurs sur le lieu de travail. Pour ce faire, il doit mettre en œuvre certaines mesures de prévention ou de gestion des risques. Ceci est défini par la législation relative au bien-être au travail. Il s’agit de :

  • Eviter les risques
  • Evaluer les risques qui ne peuvent être évités
  • Combattre les risques à la source
  • Adapter le travail à l’homme


Le CPPT

Si l' entreprise compte au moins 50 travailleurs, la création d’un Comité de Prévention et Protection au Travail (CPPT) est également obligatoire. Le CPPT est chargé  de prendre des initiatives afin d'améliorer le bien-être des travailleurs dans les entreprises. Il s’agit d’un organe paritaire composé d’une part de représentants élus par les travailleurs de l’entreprise et d’autre part des représentants désignés par l’employeur parmi le personnel de direction. Les représentants des deux parties doivent être en nombre égal de part et d’autre.


De manière générale, le CPPT :

  • Surveille le climat de travail (la charge de travail, les accidents de travail, etc.)
  • Veille à ce qu’il y ait suffisamment d’équipement de protection et de qualité
  • Examine les plaintes individuelles concernant la sécurité et le bien-être.